Vendredi 20 Octobre , 2017
 
  1 / 1  
Les loups<2008-04-26>

LES LOUPS

 C'était par une nuit comme on n'en connut pas depuis ...
Depuis cent mille nuits.
Une nuit d'enfer,une nuit de sang,une nuit.
Les chiens hurlent sur notre terre.

Ecoutez-les biens gens de cette terre.
Sous son manteau de Bronze Vert, le Cedre tremble.
Nos hommes avaient perdu le goût
De s'battre et se foutaient de tout

Si l'on tirait par pure bravade,
L'fusil c'était pour la parade
Le ciel était vide de mirages, d'alors
Les loups, les loups étaient loin du pays
En Jordanie et en Syrie, les loups étaient loin du pays
Et l'insousiance menait la danse, les loups étaient loin du pays

Les loups qui n'avaient rien à perdre
Pensaient au moins gagner les Cèdres
Les yeux brilliants de convoitise
Avec des mots de terre promise

Bavant d'une envie sanguinaire
Les loups cherchaient la bonne affaire
Les loups, les loups ont regardé vers ici
De Jordanie et de Syrie, les loups ont r'gardé vers ici
Finie la danse et l'insousiance, les loups regardent vers ici

   

Et v'là qu'aux portes de l'hiver
L'histoire sortit des faits divers
Et le crépit'ment des grenades
Atteint le top au hit-parade

Crachant la mort sur nos frontieres
Les loups sortirent de leurs tanières
Les loups, les loups envahirent la Békaa
Par Rachaya et Hasbaya, les loups envahirent la Békaa
Finie la danse et l'insouciance, les loups envahirent la Békaa

Attires par l'odeur du sang
Il en vint des milles et cents
En entendant leurs hurlements
Les loups d'ici montrèrent leurs dents

Les canines aventureuses
La famine étant contagieuse
Les loups, les loups envahirent le pays
Ils sont ici et bien ici, les loups envahirent le pays
Et puis ce fut le grand charnier
Le fratricide sans quartier
La mort refusait du monde
Et la peur affichait complet

Pendant qu'celui qui n'a qu'un oeil
Regarde s'entasser les cercueils
Les loups ou ou ou

Interprétation de Pierre GEDEON
Paroles de DUDUL



Happy Birthday<2008-04-13>

Joyeux Anniversaire ... Joyeux Anniversaire ... Joyeux Anniversaire Le Théâtre de 10 Heures ... Joyeux Anniversaire . Eh oui!!! Il y'à 46 ans est né le 1er Théâtre de Chansonniers au LIBAN :"Le Théâtre de Dix Heures" avec GASTON CHIKHANI, PIERRE GEDEON, ABDALLAH NABBOUT (DUDUL), EDMOND HANANIA (ANONYME) le 13 Avril 1962.

Happy Birthday to you ... Happy Birthday to you ... Happy Birthday Le Théâtre de 10 Heures ... Happy Birthday to you . April 13 1962 was born the 1st Socio-Politic Satiric theater in LEBANON :"Le Théâtre de Dix Heures" with GASTON CHIKHANI, PIERRE GEDEON, ABDALLAH NABBOUT (DUDUL), EDMOND HANANIA (ANONYME).



ADAM & EVE<2008-04-03>

One day, Adam sat outside the Garden of Eden shortly
after eating the apple and wondered about men and women.
So looking up to the heavens he says, "Excuse me GOD, can I ask
you a few questions?
GOD replied:”Go on Adam but be quick. I have a world to create."
So Adam says," When you created Eve, why did you make her body
so curvaceous and tender unlike mine?"
GOD: I did that, Adam, so that you could love her."
Adam: Oh, well then, why did you give her long, shiny, beautiful hair
and not me?"
GOD: I did that Adam so that you could love her."
Adam: Oh, well then, why did you make her so stupid? Certainly, not so that I could love her?
GOD: Well Adam, No. I did that so that she could love you."



2008 THOUGHTS<2008-01-06>


 



ELECTIONS<2007-07-04>

Pensée au Géneral François El Hajj ... RIP ...



La Guerre<2007-04-30>

- "Il faudrait tout de même faire une belle succession de conneries pour aboutir à la guerre"
- "It sure need to do a succession of stupid acts to lead to a war"









Politiciens<2007-04-05>

- Les politiciens, c'est comme les couches des bébés ; il faut les changer régulièrement, et ceci dit, pour les mêmes raisons!
- Politicians are like baby diapers; we have to change them regulalry; for the same reasons.



Le LIBAN<1965-04-13>

Quand Dieu créa le monde, la Terre et l'univers,
Il voulut faire un lieu bien Extraordinaire :
Une mer, un climat, un soleil éclatant,
Il fit si bien les choses qu'Il créa Le Liban.
 
Mais quand Il aperçut un peu autour de lui L'état de ses voisins l'Égypte et la Syrie,
J'ai été trop injuste, dit-Il, faut y remédier, Et pour faire l'équilibre, Il créa le Libanais.
Car l'étrange animal qui peuple ce pays A tout temps fait partie d'une espèce bien à part.
Il a toujours vécu au gré de sa fantaisie, s'en foutant du tiers comme bien sûr du quart. 
 
Toutes les qualités et presque tous les défauts, s
e trouvent réunis dans chaque concitoyen,
Il va prêcher le vrai pour connaître le faux, et pour se faire des sous, il use tous les moyens,

Et tout cela remonte jusqu'aux Phéniciens,
Qui étaient je crois bien de drôles de paroissiens
Sillonnant toutes les mers sur leurs petits canots,
Trompant tout à chacun, les menant en bateau.


Mais à travers les siècles, les guerres et les conquêtes,
Leurs héritiers ont su se forger une tête,
Prenant par-ci par-là un trait du conquérant,
Ils se firent un visage au mélange savant:

Exalté comme le Perse, têtu comme l'Ottoman,
Combine mieux que l'Anglais, à la finesse du Franc,
La sagesse du Grec et l'ardeur du Romain,
La grandeur de l'Arabe et le génie Phénicien.

C'est un individu qui vit d'indépendance,
Qui fait tout de travers, gagne moins qu'il dépense.
Dans la vie de chaque jour,
au travail, en amour
Avance, recule et passe puis fait le compte à rebours.


Quand il veut faire la cour à une fille qu'il aime,
Au milieu des caresses, des soupirs, des poèmes,
A sa chère dulcinée, il dit : "Je t'aime tant !
Tant pour cent sur la dot que te donnent tes parents".

Il suffit un beau jour qu'une chose soit interdite
Pour qu'on le voit la faire malgré la loi prescrite:
Il brûle les feux rouges, remonte les sens uniques,
Colle les affiches partout, manque d'esprit civique.


Malgré tous ces défauts que je retrouve en moi,

Moi je suis bien content d'être né Libanais:
Car je mange quand j'ai faim, je chauffe quand j'ai froid,
Je dis ce que je pense, je crie ma liberté

Et tous mes petits défauts sont réduits à néant
Par ma seule qualité d'être né au Liban.

GASTON CHIKHANI